Votre électricité moins chère - Avis et comparatif des meilleurs fournisseurs d'électricité : tarif, abonnement, calculer prime énergie

Kelenergie.fr

Changer de fournisseur d'électricité :

Changer, c'est facile !

Enfin décidé pour le courant pas cher ? Fermement convaincu par la nécessité de changer de fournisseur d'électricité, après avoir comparé soigneusement les offres et repéré les bons plans ?
Passer à l'action n'est pas un moment redoutable : la législation enjoint, sinon oblige les opérateurs à faire preuve de bonne volonté pour faciliter la vie des consommateurs.
A tout moment, et sans avoir à se justifier, il est possible de laisser tomber un abonnement souscrit auprès tout fournisseur, sans pénalités ni autres dus que ceux liés aux abonnement en cours : il suffit d'en informer le service clientèle, qui tentera probablement de vous retenir et de connaître les raisons de votre départ.
Bien que certaines occasions soient plus particulièrement propices au changement de contrat, il est possible de passer à l'acte quand bon vous semble.

point d'interrogation

Vous avez choisi un nouveau fournisseur, sans changer d'adresse ?

Principe général : la demande de résiliation prise en compte et la demande de nouvel abonnement effectuée, la fourniture d'électricité est maintenue sans aucune interruption.
La plupart des opérateurs proposent la souscription en ligne, simple et rapide et facilitent même le changement : aucune démarche de résiliation n'est nécessaire, c'est le nouvel opérateur qui s'en charge.

Pas d'intervention technique, pas de changement de compteur, le relevé de consommation pris en compte à la bascule entre les contrats est réalisé par vos soins ou directement transmis par l'ancien fournisseur. Pour souscrire le nouveau contrat, vous devrez fournir votre numéro de point de livraison, mentionné sur vos factures.

La date de changement de contrat est effective au minimum dix jours après les démarches entreprises pour vous par le nouvel opérateur, si l'abonnement était au tarif réglementé ; ce délai est variable si l'ancien abonnement relevait d'une offre de marché non réglementée. Dans ce cas, référez-vous au contrat. Aucune pénalité de départ ne peut être appliquée sauf dans le cas d'un engagement de durée : les sommes non encore réglées peut être légalement réclamées. Bien évidemment, les sommes que vous auriez déjà versées, correspondant à une énergie non encore consommée doivent vous être remboursées rapidement — légalement, deux semaine après la date d'émission de la facture de clôture.


Vous avez choisi un nouveau fournisseur au moment d'un déménagement ?

Le changement de fournisseur demandé au moment d'un déménagement et emménagement obéit, dans les grandes lignes, aux mêmes principes, à un gros détail près : quel que soit l'offre quittée — tarif réglementé ou non — la demande de résiliation est obligatoire, sous peine d'avoir à régler les consommations du nouvel occupant. Mais il n'est là plus question d'engagement sur la durée : l'ancien fournisseur ne peut vous réclamer de pénalités en cas de rupture de contrat « prématurée ».

Autre bonne raison de se tourner vers un nouveau fournisseur d'énergie

Un changement de fournisseur entraîne une modification de contrat : si des conditions générales de vente peuvent changer — l'augmentation de prix est le cas le plus fréquent —, le consommateur n'est pas tenu de les accepter sans rechigner.
En tout état de cause, le fournisseur est tenu d’informer son client au moins un mois avant la date d’application du changement. Vous n'êtes pas d'accord et souhaitez abandonner votre contrat ? Dans ce cas, l'abonné peut demander une résiliation dans un délai de trois mois au maximum, sans que lui soient appliquées de pénalités.
La résiliation est effective à la date choisie par le consommateur. Mais attention : si les changements appliqués au contrat sont imputables à un changement réglementaire — l’évaluation des tarifs réglementés, par exemple, — il n'est plus possible de résilier sans frais en raison d'une évolution du contrat.