Votre électricité moins chère - Avis et comparatif des meilleurs fournisseurs d'électricité : tarif, abonnement, calculer prime énergie

Kelenergie.fr

13 avril
2016
Les Etats des énergies renouvelables en Europe

point d'interrogation

EurOberv’ER vient de publier la 15ème édition du baromètre reflétant l’état actuel des énergies renouvelables en Europe.

Hausse de la consommation brute d’énergie finale en Europe

Basé notamment sur des données relevées entre 2013 et 2014, cet état des lieux concerne dix filières d’énergies renouvelables de 28 pays membres de l’Union européenne. Y sont ainsi évoqués l’éolien, la géothermie, la biomasse solide, les déchets, le photovoltaïque, la petite hydroélectricité, les biocarburants, le solaire thermique, les pompes à chaleur et le biogaz.
En 2014, une réelle augmentation de la consommation d’énergie totale provenant de ces sources a été observée (15,9% contre 15% en 2013). L’électricité renouvelable a également connu une augmentation significative de 4,6% par rapport à 2013.

Impacts directs de la filière sur l’économie et la vie sociétale

Sur le plan économique, une baisse de l’emploi (54 000 postes perdus) a été constatée entre les deux périodes. Les mêmes secteurs touchés par ce phénomène (l’éolien, le photovoltaïque et la biomasse solide) ont fait un chiffre d’affaires environnant les 142 milliards d’euros en 2014. Seul l’éolien a ainsi pu garder une côte intéressante en Bourse.

Quelques mécanismes de financement innovants sont par ailleurs présentés dans le rapport d’Observ’ER :

- Les prêts à la consommation d’énergie renouvelable décentralisée en Pologne,

- Le financement des projets par la dette subordonnée (dette mezzanine),

- Le financement participatif des énergies renouvelables, et

- Le comptage net et les projets communautaires locaux d’énergie renouvelable au Pays-Bas.

Bref, 2013 et 2014 ont ainsi été défavorables pour la filière des énergies renouvelables en Europe.