Votre électricité moins chère - Avis et comparatif des meilleurs fournisseurs d'électricité : tarif, abonnement, calculer prime énergie

Kelenergie.fr

Les fournisseurs d'électricité moins chère :

Toutes les astuces pour choisir

Pour choisir un contrat par cher, faire des économies et opter pour le bon plan en matière de fourniture d'énergie, faites confiance à votre comparateur préféré ! Et armez-vous de quelques points de référence… qui feront la différence.



1- Des Tarifs compétitifs

Dans la jungle des contrats, l'argument financier n'est pas le seul à devoir être étudié de près… mais il est souvent le premier à décider les infidèles du contrat d'électricité à passer à l'acte.
Dans le prix, plusieurs facteurs sont à considérer. Premier d’entre eux, le tarif global de la vente d'énergie, qui comprend deux volets : une part fixe — l'abonnement — et une part variable — la consommation exprimée en kWh à puissance souscrite comparable, en heures creuses et en heures pleines. Certains fournisseurs ne distinguent pas les heures creuses et les heures pleines et appliquent un barème unique.

Les tarifs, dont la compétitivité est le meilleur argument de vente pour les fournisseurs, doivent être comparés toutes taxes comprises. Le client est aussi en droit de connaître les conditions d'augmentation éventuelles des tarifs, et d'être informé des offres promues par son nouveau fournisseur.

La mise en service, les relevés, les éventuelles interventions techniques liés à la stricte fourniture d'électricité méritent aussi de ne rien vous coûter du tout…
Autre point à décortiquer, le tarif des services de gestion clientèle : l'émission de factures est-elle gratuite ? Dans la pratique, aujourd'hui tous les fournisseurs gagnent en temps et en frais d’affranchissement par l'envoi de relevés dématérialisés (mail ou téléchargeable sur leur site). Moins de papier, c'est aussi un choix… Les moyens de règlement proposés doivent eux aussi ne rien vous coûter, même pas le prix d'un timbre… Le prélèvement est généralement proposé partout. Les échanges avec votre fournisseur méritent de ne pas être facturés : êtes-vous sûr de pouvoir joindre gratuitement un conseiller quand vous le souhaitez, à toute heure du jour ou de la nuit ?

2- Des Services bien compris

Choisir le « bon » fournisseur d'électricité, c'est aussi être bien servi… Corollaire à la compétitivité des services, leur choix et leur bon fonctionnement. Les options de règlement de la facture — chèque, prélèvement mensuel, prélèvement par carte bleue— l'application, immédiate ou non, de pénalités de retard de règlement, peuvent faire la différence entre deux contrats. Tout comme la transparence sur les contrats et leur durée d'engagement, qui peuvent induire des pénalités en cas de résiliation.

Un conseiller est-il joignable facilement et à tout moment en cas de questions sur les tarifs, la facture ? Si j'ai à poser une question technique, l'interlocuteur adéquat est-il immédiatement disponible ?
A noter, quel que soit le fournisseur d'énergie choisi, les services d'urgence et de dépannage électricité et gaz sont systématiquement assurés par le gestionnaire du réseau de distribution. Plus simplement, l'information tarifaire et technique à laquelle vous avez droit est-elle accessible et claire ?

3- Des Choix militants

L'argument s'est renforcé ces derniers mois. Après la catastrophe de Fukushima : l'électrcité d'origine nucléaire n'est pas en odeur de sainteté. Même si, justement, le courant n'a ni odeur, ni couleur et si sa provenance « verte », fossile ou atomique ne peut pas être déterminée, les fournisseurs s'engageant simplement à produire eux-mêmes, ou à racheter, le plus souvent, une énergie « écolo ».
Choisir son fournisseur en fonction de ce critère est donc devenu très… courant. En France, seul un fournisseur est aujourd'hui à même de proposer une électricité 100 % verte, réellement rachetée à des producteurs d'électricité en contrat avec lui ; c'est aussi la seule entreprise du secteur à avoir adopté une gestion « sans profits », ses bénéfices étant réinjectés dans l'investissement dans la production d'énergies renouvelables. Un choix militant, qui a aussi un coût au kWh à première vue peu compétitif… pour l'instant ?